L'esprit de la chevalerie

La voie chevaleresque n’appartient pas à un glorieux passé, car il est possible pour chacun de nous, selon notre propre aspiration, de la suivre.

Si cette nouvelle chevalerie nous enchante, nous devons reconnaître qu’elle nous concerne vraiment dans notre vie de tous les jours.

Nous pouvons aujourd’hui même suivre cet idéal, non pas par nostalgie, mais pour faire face aux défis de notre existence.

L’idéal chevaleresque n’est pas le même selon les époques et chacun de nous a sa propre perception de la chevalerie.

La noblesse a beau s’être approprié cet idéal, ce dernier ne lui est nullement consubstantiel. Par principe, la chevalerie ne dépend pas de la naissance. Elle se fonde sur les qualités personnelles de ceux qui y prétendent.

"Il n'y a rien de noble à être supérieur à ses semblables. La vraie noblesse consiste à être supérieur à celui qu'on était avant." Ernest Hemingway

Cette perspective, si on la prend à cœur et l’adopte, recoupe l’idéal démocratique qui marque notre temps. Il faut même dire que la démocratie est une chance qui redonne à l’idéal chevaleresque son véritable sens.

Il existe réellement une sagesse fondamentale qui nous permet d’œuvrer pour une société plus juste.

Chacun a la liberté de concevoir la norme de son être.
"Nous sommes tous de preux Chevaliers"

 

Textes inspirés du livre de Fabrice Midal "L'Esprit de la Chevalerie